Eclairage de sécurité

Les différents type d’éclairage

Dans tout type d’établissement un éclairage électrique doit être prévu.

Cet éclairage comprend :

  • Un éclairage normal obligatoire
  • Un éclairage de remplacement éventuel (permet de poursuivre l’exploitation de l’établissement en cas de défaillance de l’éclairage normal)
  • Un éclairage de sécurité obligatoire (permet l’évacuation de l’établissement en cas de défaillance de l’éclairage normal / remplacement)

La fonction de l’éclairage de sécurité

Le rôle de l’éclairage de sécurité est défini dans l’arrêté du 14 décembre 2011.

  • L’éclairage de sécurité est constitué par une installation fixe.
  • L’éclairage de sécurité est assuré soit à partir d’une source centralisée constituée d’une batterie d’accumulateurs alimentant des luminaires, soit à partir de blocs autonomes.
  • L’éclairage de sécurité doit avoir une autonomie d’au moins une heure.
  • L’éclairage de sécurité est mis à l’état de veille pendant les périodes d’exploitation.
  • L’éclairage de sécurité est mis à l’état de repos ou d’arrêt lorsque l’installation d’éclairage normal est mise intentionnellement hors tension.

Le mode de fonctionnement

1. L’évacuation des personnes vers l’extérieur.
2. Les manœuvres intéressant la sécurité et l’intervention des secours.

Processus

  • Etiquetage des éclairages de sécurité.
  • Changement systématique des veilleuses.
  • Changement correctif des lampes secours.
  • Nettoyage extérieur des appareils.
  • Vérification de la présence des pictogrammes conforme au plan d’évacuation et mise en place si nécessaire.
  • Vérification du fonctionnement de la télécommande.
  • Lancement du test décharge pendant une heure.
  • Etablissement d’un rapport détaillant le numéro du bloc, la marque, la position et son état de fonctionnement.
  • Emargement du registre de sécurité.

La réglementation

Une fois par mois :

  • Du passage à la position de fonctionnement en cas de défaillance de l’alimentation normale et à la vérification de l’allumage de toutes les lampes (le fonctionnement doit être strictement limité au temps nécessaire au contrôle visuel
  • De l’efficacité de la commande de mise en position de repos à distance et de la remise automatique en position de veille au retour de l’alimentation normale

Une fois tous les six mois :

  • De l’autonomie d’au moins 1 heure. Dans les établissements comportant des périodes de fermeture, ces opérations doivent être effectuées de telle manière qu’au début de chaque période d’ouverture au public, l’installation d’éclairage ait retrouvé l’autonomie prescrite.
  • Ces opérations peuvent être effectuées automatiquement par l’utilisation de blocs autonomes comportant un système automatique de test intégré (SATI) conforme à la norme en vigueur (NF C 71-820). Les interventions ci-dessus et leurs résultats doivent être consignés dans le registre de sécurité.
Contactez-nous